© 2019 M. Roy - BTMM de Sèvres

logo designed by johnsongraphics.fr (contact : Youtube.MrJohnSon@outlook.fr)

ILS ÉTAIENT DANS LA SECTION

Roxane Arnal (promo 2013)
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon

Arrivée comme guitariste en 2010, Roxane a parallèlement monté sa formation "Beauty & the Beast", un duo multi-instrumentiste où elle jouera de la guitare, de la Contrebasse et d'autres instruments à cordes. Entre cours et concerts, elle s'est accrochée et a obtenu son BTMM haut la main. Aujourd'hui, Roxane continue de se produire avec Beauty & the Beast, et poursuit des études de Théâtre.

Clément Barda (promo 2009)

Après des années collège difficiles, le BT musique a été pour moi une renaissance totale, la bascule vers « ce pour quoi je suis fait » ce qui est dans notre société une chance immense. Pensant d’abord vouloir être musicien, j’ai découvert durant ces années l’amour du son avec les cours d’enregistrement, et la physique acoustique. Cet intérêt m’a poussé à faire d’autres études en suivant, dans une école de cinéma (3IS) pour approfondir les métiers sonores. 

 

Avoir appris la musique « à la manière du BTMM » a été extrêmement bénéfique à mon apprentissage et à ma future approche du son. Sans parler des rapports humains au sein de la classe qui, concernant la pratique instrumentale et vocale, a clairement été ma meilleure école grâce à la chorale et aux nombreuses jam sessions. Avec la plupart de la classe nous avons gardé ce lien, et très souvent étendu l’amitié au professionnel dans diverses occasions, ponctuelles ou de long terme.

 

Je suis aujourd’hui ingénieur du son indépendant, travaillant autant dans l’enregistrement mixage d’EPs et albums que dans le tournage et post-production de cinéma et de publicité. J’ai mon studio de mixage personnel, du matériel de tournage... et je vis au rythme des projets que j’ai le temps et l’envie d’accepter, après quelques années de rodage durant lesquelles il faut garder le cap et affiner ses compétences (et manger des pâtes).

 

Ce BTMM a été un événement déclencheur, et m’a permis d’articuler ma vie autour de ce goût de bonheur qu’il m’a laissé.

témoignage en 2018

Jean-Nicolas Casalis (promo 2003)
  • Facebook Social Icon

Mes années BT ont été très précieuses et particulièrement riches. J'y étais à l'époque de Gilbert, Françoise et Christiane, des professeurs exceptionnels. La formation est à la fois dense en connaissances, et concrète pour une bonne insertion dans le monde du travail. La filière est parfois à double tranchant : tout le monde ne connaît pas toujours le BTMM, mais il y a quand même beaucoup d'anciens sur le monde du travail, et c'est une vrai famille pour le coup.


A la sortie du BT en 2003, j'ai travaillé directement en tant que régisseur du Conservatoire du 12e de Paris. J'ai ensuite monté officiellement mon studio d'enregistrement. A cette époque je complétais mes activités avec de l'interim au CNSMdP dans divers services, et j'ai également commencé à donner des cours de piano en école de musique (j'y suis toujours actuellement). Je proposais au début avec mon studio des enregistrements principalement mobiles, et réalisations de disques globalement pour des semi-professionnels. Je faisais plutôt du classique pour les projets les plus sérieux. Puis j'ai établi en 2009 mon studio à Paris 6e en me spécialisant de plus en plus dans le mixage et surtout le mastering, tous  styles confondus. Aujourd'hui, le studio est installé à Montmartre depuis 2012, et je jongle donc entre ce projet, qui est le cœur de ma motivation (même s'il me demande de gros sacrifices, le secteur se portant très mal), l'enseignement, et divers projets personnels comme mon groupe de musique, la création de ma webRadio, et récemment de mon label indépendant Wigwam Records.

témoignage en 2015

Benjamin Moreau (promo 2000)

Juin 2000, j'ai mon BT. Je postule en juillet à l'Opéra de Rouen, et suis engagé en août en CDI. Je reste 3 ans 1/2 en Normandie, et j'apprends le métier sur le tas, installation de l'orchestre, entretien et gestion du parc instrumental, organisation des transports des instruments pour les tournées...

 

Mars 2004 : j'apprends qu'il y a un poste de régisseur plateau à l'Ensemble intercontemporain. Je connais très peu ce répertoire, mais je décide de postuler. Il se trouve qu'il y a plein d'anciens BTMM à l'E.I.C. : Damien Rochette, Caroline Barillon, et Philippe Jacquin (c'est ce dernier qui part). Je suis embauché en CDI, pour le même type de travail, mais avec beaucoup plus de logistique et tournées, interface/conduite de concerts, mise en espace/lumière, installation de plateaux chargés de percussions, d'amplification avec electronique, embauches d'intermittents, etc. Bref, la meilleur école pour apprendre la régie.

 

2014 : je vois le futur bâtiment de la Philharmonie de Paris se construire à côté de la Cité de la musique (lieu de résidence de l'E.I.C.), je suis intéressé pour rejoindre l'équipe technique.

 

Septembre 2014 : La Philharmonie recrute, ça fait 10 ans passés à l'E.I.C. et j'ai envie de faire autre chose. Je postule, et suis engagé en CDI comme régisseur de production, dans un 1er temps en régie acoustique, et depuis mai 2015 en régie amplifié. Mon travail est différent : fini les orchestres, + de rock'n'roll, de world, de pop, d'electro, moins de présence sur le plateau, fini les tournées et les chargements de camions, + de préparation en amont, assurer l'accueil d'artistes et la régie exécutive des concerts, interface/coordination entre les différents services techniques, élaboration de plannings techniques selon les demandes des artistes.

témoignage en 2015

Grégoire Bonnin (promo 2010)

Je suis sorti du BT il y a déjà 6 ans en tant que major de promotion et j'y ai passé, je crois, les années d'études les plus belles de ma vie. Cette formation m'a apporté une richesse intellectuelle, une rigueur professionnelle et une ouverture d'esprit que je crois nécessaire de posséder aujourd'hui. À l'époque, j'ai effectué mon stage de 1ère à la Salle Pleyel en régie générale, puis j'ai enchaîné l'année suivante dans l'une des meilleures régies de Paris : l'Ensemble Intercontemporain. C'est à cette occasion que j'ai pu croiser beaucoup d'anciens du BT, ainsi que des "monstres" comme Pierre Boulez avec qui j'ai travaillé durant 1 mois et demi lors de ce stage puis par la suite en tant qu'intermittent.

 

A la sortie du BT, j'ai décidé de continuer en fac de musicologie à St Denis car c'était celle qui offrait une réelle diversité dans son programme de formation. J'y ai fait 2 années où en parallèle j'étais pianiste pour un théâtre parisien et régisseur plateau (Salle Pleyel, EIC, Orchestre Colonne, IRCAM, Théâtre du Châtelet...). Au bout des 2 ans, voyant mes perspectives professionnelles se réduire, j'ai décidé de me réorienter vers un BTS Communication en alternance. La com', ça touche par beaucoup d'aspects à l'événementiel et je me suis dit que j'allais me servir de ça pour revenir avec un projet plus solide dans le milieu du spectacle. J'ai donc bossé pendant 3 ans chez AXA France en tant que chargé de communication et chef de projet événementiel où j'ai pu obtenir mon BTS et une licence professionnelle de communication.

 

Aujourd'hui, je suis toujours pianiste, je compose également, et je finis mes études en master en marketing au sein de Paris X, toujours en alternance, chez Schneider Electric. On est loin de la musique ! Mais mon projet est resté le même depuis la fin du BT : obtenir un diplôme "généraliste" qui va me permettre d'ouvrir certaines portes, d'avoir des notions pour éventuellement monter ma boîte mais surtout de revenir à ma seule passion ; la musique.

témoignage en 2016

Samuel Ferrand (promo 2007)

Voulant faire des études dans la musique, j'arrive en BTMM un peu par hasard et découvre des études qui me correspondent bien et très intéressantes. Ne sachant pas précisément quoi faire après, mes professeurs me conseillent la régie d’orchestre à Radio France. J’y découvre en stage de 1ère beaucoup d’anciens BTMM qui me forment dans le métier ; « Si tu veux faire de la régie d’orchestre plus tard, fais ton stage de Terminale à l’Ensemble Intercontemporain (E.I.C.), la meilleure régie de Paris ». N’aimant pas la musique contemporaine, j’hésite et finis par faire ma demande. J’y découvre pendant 6 semaines le métier de régisseur plateau, avec de gros concerts, de nombreuses percussions et beaucoup de changements plateau (devant le public ou non). En parallèle, je deviens bénévole à la MJC de Chaville, où j’y découvre la régie lumière et la régie plateau de musiques actuelles (backline). 

 

Après le BTMM, je deviens régisseur plateau/technicien/lumière par intermittence (E.I.C., Salle Pleyel, Cité de la Musique, MJC de Chaville, la compagnie de théâtre l’Air de Rien...). Un seul poste en CDI m’intéresse alors : régisseur plateau à l’E.I.C. J’ai l’opportunité d'y postuler fin 2009 et suis engagé début 2010.

 

Aujourd’hui, toujours à l’E.I.C., j’apprécie certaines pièces de musique contemporaine comme je peux apprécier d’autres pièces issues de différents genres musicaux. (le temps pour les oreilles de s'y habituer :-) )

témoignage en 2015

Sylvain Leconte (promo 2007)

Cette formation a été pour moi un éveil, elle m'a redonné le goût d'apprendre et m'a donné la certitude de vouloir travailler dans le milieu culturel musical. J'ai donc poursuivi les études avec une licence de Lettres et Arts à Paris VII et un Master en ingénierie artistique à l'université d'Evry. Je travaille actuellement à France Musique au poste de chargé de production musicale. En bref, il s'agit de gérer les 400 captations de concerts à Paris et en région : choisir avec la direction de France Musique les concerts que nous voulons capter, négocier avec les institutions musicales les droits de retransmission et les conditions de diffusion et enfin gérer le suivi logistique.

témoignage en 2015

Alex Terrier (promo 1999)
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon

J'ai travaillé en tant que musicien pendant 2 ans sur Paris, également au service de la copie pour l'Opera de Paris, puis l'Orchestre de Paris. Ensuite je suis allé en 2004 étudier au Berklee College Of Music à Boston pendant 3 ans. Depuis je vis à New York où je suis musicien.

témoignage en 2015

Stéphane Albini (promo 1992)

Stéphane est Chef de service des dispositifs musicaux de l'Opéra national de Paris. Après avoir obtenu son BTMM en 1992, il a été Délégué Général de l'Orchestre de chambre du Jura (92/93), Régisseur Bibliothécaire de l'Orchestre Colonne (93/96), Régisseur Général Bibliothécaire à l'Opéra National de Rouen (96/98), Régisseur Général de l'ONL (98/2001) et Régisseur Général de l'Orchestre de Metz (2001/2002), avant d'occuper son poste actuel.

témoignage en 2015

Florian Bécard (promo 2002)

Après avoir obtenu mon diplôme en juin 2002, j'ai été accepté en musicologie à l'Université de Tours, où j'ai échoué à passer en 2e année. Au lieu de redoubler, j'ai décidé d'entrer dans la vie active. Après 3 mois de recherche, je suis entré en 2004 au service fabrication des Éditions Gérard Billaudot (Paris), pour le suivi et le contrôle de la qualité des œuvres instrumentales.

 

Vers la fin de ma 5e année, j'ai souhaité partir travailler en province, et de préférence en tant que bibliothécaire musical. J'ai eu la chance de faire mes recherches au moment où l'une des bibliothécaires de l'Opéra national du Rhin venait de démissionner pour revenir sur Paris.Connaissant bien la ville pour avoir fait mon stage de terminale à la bibliothèque de l'Orchestre Philharmonique de Strasbourg, j'ai sauté sur l'occasion et j'ai été retenu en 2009, tout d'abord pour terminer la saison, puis pour les suivantes. Six ans et demi plus tard, j'y suis toujours, armé de mon crayon 2B et de ma gomme, dans le but de fournir la bonne partition, à la bonne personne, au bon moment.

 

Mes années à Sèvres m'ont énormément apporté, comme de la rigueur, la collaboration, le droit d'auteur, l'ouverture d'esprit, un réseau professionnel, la mobilité, ainsi qu'une connaissance parcellaire (mais en constante augmentation) du répertoire musical (même si sur ce dernier point il a fallu partir de très loin).

témoignage en 2015

témoignage en 2016

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now